TAP DANCE
Barcelona
Paris
New York

Artiste de Tap Dance
Fondatrice du Jimmy Slyde Institute Training Program

« Roxane Butterfly est le John Coltrane de la danse »
_ The New York Times

 »Dans le monde du tap dominé par des images d’hommes, Roxane a tous les atoûts:
La beauté, le charisme, le talent »

_ The New York Times

Connue mondialement pour son talent exceptionnel pour l’improvisation, Roxane Butterfly est depuis presque trois décennies une figure proue du tap dance (claquettes) contemporain(nes), aux Etats Unis mais également en Europe. Première femme de l’histoire des claquettes à avoir gagné  le prestigieux prix du Bessie Award (au Joyce Theater de New York en 1998), elle représente un lien direct avec la génération de ses mentors, les Original Hoofers. Véritable icone du tap dance underground, ses fusions souvent risquées dans des mondes musicaux distincts de sa tradition (du free jazz á la musique classique en passant par le flamenco, la musique arabe et indienne, l´electronica, etc…) ont fait d´elle une sorte de précurseur de la « world »-music. Roxane est la seule femme européenne a avoir eu une carriére de tap dancer aux Etats Unis. Elle a partagé le son de nombreux musiciens de renom tels que Benny Powell, Ron Carter, Graham Haynes, Phil Wood, Elisabeth Kontomanou, Stanley Jordan, Barre Phillips, Aldo Romano, Dennis Charles, Brice Wassy, Prabhu Edouard, Cheikh Tidiane Seick, Leonard Eto … pour ne citer que les plus connus d´entre eux.

La grande qualité musicale de sa danse percussive lui a valu l´unanimité des critiques de danse et de musique. Sa lutte pour le maintien de la musique live sur la scène internationale du tap dance, et ses efforts incessants pour re-établir la présence du tap dans le circuit des festivals de jazz et de world music, ont été soutenus par de nombreux organismes de subventions à New York, comme la New York Foundation For The Arts, le Lower Manhattan Cultural Council, USArtirsts International, la John Simon Guggeheim Foundation, le Harkness Dance Center, Meet The Composer etc…

Depuis 2010, elle développe sa pédagogie JSI (Jimmy Slyde Institute) Training  dans son atelier à Barcelone,  faisant hommage à son mentor Jimmy Slyde, grand maitre du bebop tap, qui dénomma Roxane: « Butterfly », lors de leur rencontre en 1991 à New York. Le JSI est dédié à  la transmission, la préservation et l´innovation. Roxane partage son temps entre Barcelone, New York et Paris.